Qui peut vendre du CBD en France ?

Le profil idéal du revendeur de CBD ? Celui qui a un projet solide

Partager cet article

Voilà une question d’apparence simple, dont la réponse la plus tentante serait : tout le monde peut vendre du CBD. Dans les faits, et comme souvent, il faut apporter quelques nuances. Et surtout considérer que ce n’est pas parce qu’on en a le droit que l’on est qualifié pour cela. Cet article revient sur les conditions légales à remplir pour vendre du CBD en France, les compétences utiles aux métiers de la vente de cannabis light et les aspects à considérer afin de s’assurer de la pérennité de sa boutique, qu’il s’agisse d’un commerce physique comme d’un e-commerce. Vous vous demandez si vous êtes fait pour devenir revendeur de CBD en France ? La réponse se trouve certainement dans les lignes à suivre.

Obligations légales : qui peut vendre du CBD ?

Il suffit de peu pour commencer à vendre du CBD
Il suffit de peu pour commencer à vendre du CBD

Entre 2019 et début 2021, le nombre de boutiques vendant du CBD en France a quadruplé. C’est dire si le marché est en plein essor et la demande réelle ! Cela est également significatif de la simplicité apparente à devenir revendeur de CBD. Il n’y a en effet pas de démarches particulières à faire pour vendre du CBD. Le métier ne requiert en effet pas de formation particulière et il ne vous faudra justifier d’aucune connaissance pour avoir le droit de débuter votre activité, si ce n’est évidemment d’être déclaré et donc d’avoir le droit de facturer légalement vos clients. La seule obligation, ou presque, est que, si vous optez pour une boutique physique, vous devrez acheter une caisse enregistreuse. Rien d’insurmontable !

Quel statut légal pour devenir revendeur de CBD ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse intrinsèque à cette question, tant le statut idéal dépend de votre profil entrepreneur (montant de l’investissement initial disponible, objectifs de rendement, appétence au risque notamment).

Quelques statuts légaux demeurent cependant plus courants que les autres :

  • Auto-entrepreneur/ Micro-entreprise: le statut le plus simple, mais les plafonds sont bas pour un secteur rentable comme la vente de CBD et il empêche d’embaucher. Il est donc à éviter pour les projets d’envergure.
  • SARL: elle limite la responsabilité des associés, peut être créée par un associé unique (SARL unipersonnelle ou EURL) et offre la possibilité d’ouvrir son capital. L’affiliation au régime des indépendants est cependant parfois rebutante.
  • SAS: plus chère à créer et faire fonctionner, la Société par actions simplifiées est également plus souple, avec des risques limités et la possibilité pour les dirigeants de percevoir des dividendes non assujettis aux cotisations sociales.

Se renseigner sur le marché avant de devenir revendeur de CBD

Devenir revendeur de CBD implique une certaine connaissance du marché français et international
Devenir revendeur de CBD implique une certaine connaissance du marché français et international

La question « qui peut vendre du CBD », vous l’aurez compris, n’entraîne pas de réponse concernant l’éducation, les diplômes ou une quelconque certification des concernés. Par contre, pour se donner les meilleures chances de voir sa boutique (physique ou en ligne) prospérer et atteindre rapidement des objectifs de vente décents, il est incontournable de posséder une certaine maîtrise du marché.

Cela signifie de posséder, ou acquérir, des connaissances sur différents aspects :

  • La législation du CBD en France et au sein de l’Union européenne.
  • La situation mondiale, au moins dans ses grandes lignes : observer les pays pionniers comme le Canada, la Suisse, les États-Unis ou Israël permet aux revendeurs de CBD d’obtenir une longueur d’avance sur la concurrence.
  • Les cannabinoïdes et leurs effets.
  • Les produits dérivés du cannabis: quels sont-ils, à qui s’adressent-ils, pour quel dosage et pour répondre à quels besoins.
  • Les concurrents: qui sont-ils, quelle est leur cible et quelles sont leurs stratégies de vente.
  • La clientèle cible: quels sont les clients types (âge, CSP, solutions recherchées en achetant du CBD, etc.).

Les profils types des revendeurs de CBD en France

Le profil idéal du revendeur de CBD ? Celui qui a un projet solide
Le profil idéal du revendeur de CBD ? Celui qui a un projet solide

Le passionné de cannabis

Le passionné de chanvre entend vivre de sa passion, et il a bien raison ! Attention cependant, ce n’est pas parce que l’on connait le cannabis et ses méandres que l’on fait un bon entrepreneur. Le passionné a une longueur d’avance en termes de maîtrise du produit, à lui de bien s’entourer commercialement pour développer un business rentable et pas seulement un hobby qui puise dans ses économies.

Le fou d’innovation

Tous ceux qui se sont un jour intéressés au cannabis et aux cannabinoïdes savent à quel point le sujet est passionnant et sans limites. Création de nouvelles variétés, recherche de nouveaux goûts, compréhension des effets du cannabidiol sur le corps humain, opportunités sur le plan médical : voilà seulement une poignée des domaines réclamant des cerveaux en mal d’innovation. Le fou d’innovation a toutes les cartes en main pour créer le marché cannabique de demain. Bien entouré, il a toutes les chances de développer une affaire pérenne.

L’investisseur malin

Certains spécialistes financiers prévoient une progression du marché du cannabis légal de 14% par an jusqu’en 2025 au moins. Investir dans un secteur relativement nouveau n’est jamais sans risques. Avec les bonnes connaissances et en s’entourant des bonnes personnes, les perspectives de croissance sont cependant tout à fait réelles et pourraient bien s’amplifier dans les années à venir.

Le surfeur

Toujours prêt à surfer sur la vague, le surfeur est un revendeur de CBD qui a flairé le bon filon et espère gagner rapidement de l’argent grâce à un produit nouveau qui bénéficie d’une forte demande. Il y a certes de bons coups à faire, le principal problème de ce profil est qu’il s’accompagne généralement d’une assez mauvaise connaissance du marché, avec le risque de changer de domaine dès qu’un nouveau produit tendance sera recraché par la houle. En tant que client, il vaut mieux éviter ce genre de revendeurs qui ne pensent guère à la qualité du produit.

Pour conclure : qui peut vendre du CBD en France ?

Et bien, avant tout, celles et ceux qui sont prêt à investir dans le domaine. Un investissement financier important est cependant loin d’être obligatoire, et il est possible de commencer sans faire sauter la banque. Il faudra par contre idéalement être prêt à se former pour répondre aux attentes des clients et rentabiliser son activité.

Comment vendre du CBD ?

Ouvrir une boutique physique et/ou en ligne, développer une marque personnelle ou rejoindre un réseau préexistant, vendre une seule marque ou au contraire s’orienter vers le multimarque : les options sont nombreuses. Weedy propose notamment trois types de partenariats qui vous aident à mettre le pied à l’étrier (franchise, distribution ou marque blanche).

Plus d'articles

Le CBD vous intéresse ?

Découvrez notre programme de partenaires CBD

cta post

Téléchargez notre Brochure

Entez votre adresse e-mail pour télécharger brochure
N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes toujours là pour répondre à toutes vos questions.

Téléchargez notre Brochure

Merci de l’intérêt que vous partez à nos services !
Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger notre brochure.